Les fraises françaises ou les joies du vagabond

Claude Nougaro.

Le coeur d’un fou et l’intérêt de l’amoureux.

Jacques Brel.

D’où est-elle ? Des îles… Des quels ? Du Pacifique.

Alain Delon.

Elle lisait peut-être son horoscope.

Serge Gainsbourg.

P.s. : Ascendant Scorpion.

Françoise Sagan.

Au début ils bourgeonnent en gris clair comme le ciel constellé à l’heure bleue, ensuite les jeunes feuilles ressemblent à des fleurs jaunes sous le soleil, enfin, leurs feuilles vertes à maturité ont l’air maladroitement lobées comme des monstres aux branches…

Boris Vian.

Écaussines. Les nuages glissaient comme des fleurs de glycines au dessus d’une Néerlandaise qui avait le parfum du premier printemps. Salomé.

Michel Foucault.

La question c’est de savoir si l’empereur est habillé ou s’il est nu.

Gilles Deleuze.

L’autre question c’est de savoir s’il compte le nombre de cigarettes qu’il fume par jour.

Jacques Lacan.

Je crains qu’il ne perde la tête…

Paul Ricoeur.

Ne joue pas le chat de mosquée avec moi.

Chris Marker.

À l’ombre d’un cerisier en fleur, une ombre rose.

Claude Chabrol.

L’accusé de réception c’est le sang sur la lame.

 

Publicités
Les fraises françaises ou les joies du vagabond

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s